Actualité


Prix Nobel de physique 2018
08 octobre 2018
Gérard Mourou et Donna Strickland ont obtenu mardi dernier le Prix Nobel de physique pour leurs travaux sur l'élaboration d'une méthode d'amplification par dérive de fréquence, ou la génération d'impulsions optiques ultra-courtes de haute intensité.
 
Gérard Mourou a travaillé à plusieurs reprises au sein du Laboratoire d'Optique Appliquée (LOA) à l’ENSTA ParisTech.
 
Gérard Mourou a été formé à l'Université de Grenoble, puis en doctorat à l'Ecole polytechnique et à l'Université de Paris Sorbonne (Paris IV) en "optique approfondie". Dès les années 70, après obtention de sa thèse, il débute des travaux au LOA. Puis après avoir séjourné aux Etats-Unis, il revient à l'ENSTA ParisTech en tant que Directeur du LOA de 2003 à 2008. En 2007, il crée l'Institut de la Lumière Extrême qui a pour objectif de faire construire sur le plateau de Saclay le laser Apollon, 1er laser femtoseconde de 10 pétawatts. Au niveau européen, il mène un projet similaire baptisé ELI (Extreme Light Infrastructure) pour la constructions de 3 installations du même type.
 
Les travaux récompensés par ce prix Nobel ont largement contribué à lever un verrou technologique dans plusieurs domaines de la physique, avec des applications allant du sondage plus intense de la matière à la chirurgie de l'oeil. Cette distinction récompense un chercheur au parcours scientifique exceptionnel et représente un très grand honneur pour la recherche de l’ENSTA ParisTech.
 
Gérard Mourou est actuellement professeur et membre du Haut-collège de l'Ecole polytechnique.
 

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.