Actualités

Partager sur :
03 août 2021
Association

L'ENSTA Paris pour la première fois à l'Energy Boat Challenge

Vue 335 fois
La fusée anTAres la semaine dernière... revenons aujourd'hui à la mer : focus sur le projet étudiant Energy Boat Challenge, présenté par l'équipe Caïman.
 
Qui sommes-nous ?
 
Nous sommes une équipe d’étudiants de l’ENSTA Paris qui a décidé de participer à un challenge organisé par le Yacht Club de Monaco : l’Energy Boat Challenge. C’est la première fois que l’ENSTA Paris y participe. Initialement, ce projet a été commencé par une équipe de deuxième année dans le cadre de leur PIE (Projet d’Ingénierie en Equipe). Il a été repris mi-mai par une équipe de première année qui l’a continué jusqu’à présenter le bateau à Monaco.

Un bateau ? Mais en quoi consiste notre projet en fait ?

Dans notre catégorie (Energy Class), l’objectif est de construire un bateau qui soit performant sur trois courses : un slalom, une course de vitesse, une course d’endurance. Naturellement, nous avions des contraintes, comme celle de ne pas pouvoir embarquer plus de 5kWh d’énergie par exemple.

Le concept de notre bateau peut se résumer en deux mots : modulable et innovant. En effet, nous nous sommes servis de profilés en aluminium légers et résistants pour construire la structure, et que nous pourrons améliorer l’année suivante avec le même matériel. De plus, nous avons utilisé du contreplaqué marine pour protéger notre pilote de manière efficace, légère et écologique. Somme toute, nous avons essayé de construire un bateau ayant une empreinte carbone minimale tout au long de son cycle de vie. Notre direction était innovante par rapport aux autres présentes à Monaco : contrairement aux directions mécaniques plus lourdes, nous avons opté pour une direction électronique que nous avons intégrée à la propulsion pour constituer un moteur sur mesure plus léger que ceux de la concurrence.

Comment s’est déroulée cette semaine alors ?
 
Avec les délais de livraison et la situation sanitaire, nous avons eu peu de temps pour arriver tout à fait prêts à Monaco. Ainsi, nous avons monté le bateau en entier pour la première fois au Yacht Club de Monaco. Sur place, nous avons évidemment dû régler des problèmes mais grâce à l’aide des professeurs Frederic Xerri et Philippe Faul, qui ont accompagné l’équipe tout au long de l’année, nous avons pu passer le contrôle technique. Malheureusement, le servomoteur de la direction s’est noyé lors d’un essai, ce qui a mis un coup d’arrêt à notre aventure. Nous avons essayé, en vain, de constituer une direction avec des poulies et des bouts.
Nous avons alors profité des jours restants pour discuter avec les autres équipes étudiantes venant de 16 pays différents, pour nous inspirer pour l’année prochaine.

Qu’avons-nous appris de cette expérience à Monaco ?

Bien évidemment, nous sommes déçus de ne pas avoir pu participer aux courses. Néanmoins, nous sommes fiers de ce que nous avons accompli en un laps de temps si court. La majorité des autres équipes travaillant sur leur bateau depuis plusieurs années, nous sommes contents d’avoir pu voir notre bateau à l’eau et d’avoir pu discuter avec les autres équipes et entreprises présentes. Les échanges ont été très enrichissants et nous ont permis de nous projeter pour l’année prochaine. Par exemple, les batteries qu’ont utilisées les autres équipes ou encore l’utilisation de panneaux solaires pour augmenter l’autonomie du bateau, tout comme l’utilisation de foils ou l’impression 3D d’hélices de propulsion, sont des pistes que nous allons explorer l’année prochaine.
Nous avons aussi réalisé que nous pouvions être plus ambitieux, notre budget étant 5 fois inférieur à la moyenne.
Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien l’année prochaine. En attendant n’hésitez pas à suivre les avancées de notre projet sur notre page Instagram caiman_ensta !



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.