Actualité


L'ENSTAQUET nous parle des foils
10 juillet 2019
Comme l'an dernier, l'ENSTA ParisTech Alumni sera présente à vos côtés tout l'été, pour présenter les projets étudiants subventionnés "Faites-nous rêver". Démarrons avec une thématique chère à l'Ecole et un très grand nombre de ses diplômés : les foils, par l'ENSTAQUET, dans le cadre de "Voile & Technologie".
 

Un mot pour nous présenter rapidement

Ce projet est porté par une partie des membres de l’ENSTAQUET, l’association de voile de l'ENSTA Paris qui fait découvrir et pratiquer la voile à de nombreux étudiants-ingénieurs au fil des années. Les membres impliqués dans le projet « Voile & Technologie » sont avant tout des passionnés de voile de longue date.
 
Arthur Blanc, le Président de l'association, fait de la voile depuis sa plus tendre enfance, d’abord sur habitable en famille, puis en école de voile où il a la chance de découvrir les joies du dériveur, du catamaran et de la planche à voile. Si aujourd’hui il continue de faire de la voile en famille ou de son côté sur sa planche à voile, il navigue le plus souvent pour l’ENSTAQUET.
 
Pour le seconder, Antoine Gey est le Vice-président. La passion pour la voile le suit depuis plus de 10 ans. Celle-ci lui a été transmise par ses parents bons marins. Il a une longue expérience en habitable, support sur lequel il prend plaisir à naviguer en famille, mais aussi maintenant avec l’ENSTA.
 
Pierre-Gwenaël est notre Trésorier. Originaire de Brest, ce fan de sports nautiques s’est très vite tourné vers la voile, et la planche à voile tout particulièrement.
 
Beaucoup plus récemment initiée à la voile, notre Secrétaire générale Madeleine Becker a commencé en arrivant en école, grâce à l’ENSTAQUET. C'est avec un très grand plaisir qu'elle découvre ce monde particulièrement riche.
 
Membre non moins important, Alexis de Kerdrel est le responsable des entraînements, pôle des plus importants dans l'activité de l’ENSTAQUET. Ce breton-normand est lui plus porté sur la voile légère : c’est un spécialiste du catamaran !
 
L’ENSTAQUET a pour but de faire découvrir la voile au maximum d’élèves de l’Ecole, mais s’affirme également comme l’association qui leur transmet la passion de la mer. C’est donc dans cette volonté de garder les élèves au contact du monde maritime que nous organisons tous les ans cette journée de conférences « Voile & Technologie ».
 

Le concept "Voile & Technologie"

« Voile & Technologie » se développe maintenant depuis quelques années autour de la passion de la voile mais aussi autour des hommes et techniques qui permettent la mise en œuvre de celle-ci. La manifestation tient à cœur à l’équipe de l’ENSTAQUET car c’est l’occasion de mettre à l’honneur, pendant plusieurs jours, le secteur naval qui est l’un des domaines de prédilection de l’Ecole, tant par son histoire que par ses cursus

Le cœur de « Voile & Technologie » s’organise, d’une part, autour de 3 conférences avec des thématiques complémentaires. Une est axée sur l’aspect technique et le scientifique, une autre sur la voile en tant que sport, et enfin la dernière conférence vise à aborder un thème un peu plus libre, traitant de sujets autour de la voile sortant un peu de l’ordinaire. Ces conférences sont l’opportunité de découvrir de nombreuses connaissances autour du domaine, avec des intervenants pertinents mettant en avant la voile à travers leur domaine d'expertise, qu’il soit scientifique ou sportif.

D’autre part, une exposition autour de la voile est mise en place dans le grand hall de l’Ecole pendant plusieurs jours. C’est une occasion de mettre à l’honneur pour tous, étudiants de l’Ecole et du plateau de Saclay, et Alumni, le savoir-faire naval et de familiariser le plus grand nombre de personnes au domaine maritime.

En conclusion, l’objectif de « Voile & Technologie » est de rassembler autour de la voile à travers différents thèmes. Les néophytes comme les passionnés y trouvent un éclairage adapté à leur connaissance de la voile, soit à travers l’aspect découverte et divertissement, soit à travers l’aspect sportif, compétitif et scientifique garanti grâce aux experts invités lors des conférences.
 

Le thème de cette année : les foils !

Ils révolutionnent le domaine de la course au large :  les nouveaux maxi-trimarans toujours plus performants qui sortent chaque année, les supports des dernières Coupe de l’America, les nouveaux voiliers de Course au Large, qu’ils s’agissent des IMOCAs du Vendée-Globe ou même des Bénéteau Figaro 3, la très grande majorité est pourvue de foils ! La raison est assez simple : ces appendices, en générant de la portance hydrodynamique, soulèvent le bateau et permettent de réduire grandement leur traînée. Si pour nous, association de voile de l’Ecole, les foils sont directement associés à la pratique de la voile, ils sont aussi en train de se démocratiser dans bien d’autres domaines de la construction navale, permettant d’aller toujours plus vite.


Un bref point plus scientifique

A la manière d’une aile d’avion, le foil génère de la portance à partir de la circulation du fluide s’écoulant tout autour de lui. Qualitativement, le fluide s’écoulant sur l’extrados est plus rapide que celui sur l’intrados. Une rapide application du théorème de Bernoulli permet de comprendre qu’on est en présence d’une dépression au-dessus du foil, et d’une suppression en dessous : l’ensemble est porté vers le haut. Malheureusement, le problème n’est pas aussi simple.

Tout d’abord, il faut s’assurer que la couche limite de l’écoulement ne se décolle pas si, par exemple, l’incidence est trop forte, ou le profil mal travaillé. Ensuite, il faut éviter tout phénomène de cavitation sur l’appendice. Il faut trouver un moyen de stabiliser le navire en vol ; il s’agira souvent d’asservir le foil en incidence. Pour finir, il est nécessaire, si l’on veut maximiser les performances du bateau, de trouver le bon compromis entre la portance que l’aile sous-marine génère, et la traînée qu’elle induit.


Parlons maintenant de l’organisation du projet !

A ce jour, les membres de l'organisation se préoccupent des invités. L'équipe a commencé à rencontrer à la fois des industriels du Naval et des navigateurs de haut niveau, l'occasion de voir leur intérêt pour ce projet. Elle a aussi pris contact avec des entreprises et des associations qui pourraient exposer des maquettes ou des pièces à échelle réelle, pour l’exposition qui viendrait illustrer nos propos vis-à-vis des foils ! 
 
Si, au départ du projet, nous comptions donner ces conférences dans le courant du mois d’octobre, nous nous sommes assez vite rendus compte qu’il serait difficile de trouver tous les intervenants et de fixer entièrement l’organisation d’ici la rentrée scolaire. C’est pourquoi nous avons décidé, afin de préparer un événement toujours plus qualitatif, de le repousser au Rendez-Vous du Monde Maritime (RD2M), courant mars 2020.
 
 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.